Riesling – l’empereur des cépages

_U1A1878

Le Riesling pousse dans toutes les régions viticoles d’Allemagne et occupe une superficie totale de plus de 21.000 hectares. Il est le meilleur représentant de la culture viticole allemande.

L’expansion précoce du Riesling, dont on a retrouvé les premiers documents au 15ème siècle, mais aussi la croissance, la taille des grains de raisin, la longue maturation et la résistance au gel évoquent la parenté avec les cépages sauvages. Ce sont toutefois les viticulteurs du Rheingau et le long de la Moselle qui peuvent s’enorgueillir de la plus longue tradition en matière de Riesling. Certains documents historiques qui en font état datent, en effet, de 1435 et 1465. L’extension dans la Rheinhessen actuelle et dans le Pfalz est attestée par des écrits de la fin du 15ème siècle et la première moitié du 16ème. Le Riesling fait aujourd’hui partie des cépages recommandés à l’échelle nationale. C’était, d’ailleurs déjà le cas aux 17ème et 18ème siècles. L’origine du nom demeure mystérieuse. Le terme ‘Riesling’ dérive-t-il du mot ‘verrieseln’ (coulure), fait-il référence à un ‘reißende Säure’ (acide mordant), est-il apparenté à l’expression ‘edles Reis’ (riz noble) ou a-t-il quelque rapport avec le terme ‘Rusling’ (bois foncé) ? Ce cépage est connu à l’échelle internationale sous la dénomination ‘Rheinriesling’ (Riesling du Rhin). Les vins de Riesling du pays de Bade sont également appelés ‘Klingelberger’. Sachez encore que le Weißer Riesling (Riesling blanc) allemand n’a rien à voir avec le Welschriesling cultivé, notamment, en Autriche, en Italie et en Slovénie.

Importance

Le Riesling pousse dans toutes les régions viticoles d’Allemagne et occupe une superficie totale de 21.200 hectares, soit quelque 20 % de la superficie totale des cépages allemands. La superficie cultivée dédiée au Riesling a ainsi augmenté de 5.000 hectares au cours des 20 dernières années et a récupéré il y a quelques années la première place dans les statistiques en matière de cépages, devant le Müller-Thurgau. Toutes les régions viticoles allemandes contribuent à ce succès, mais dans des proportions différentes. Dans le Rheingau, le Riesling occupe, avec 2.420 hectares, près de 80 % de la superficie disponible. Les régions viticoles de Moselle (5.200 hectares), du Pfalz (5.000 hectares), de la Rheinhessen (3.200 hectares), du Wurtemberg (2.100 hectares) et du pays de Bade (1.200 hectares), sans oublier la vallée de la Nahe (1.000 hectares), comptent parmi les principaux producteurs de Riesling. Cette variété est un cépage ‘Classic’ dans onze des treize régions viticoles allemandes.

Culture

Le Riesling est un cépage à maturation lente qui se caractérise avant tout par une acidité fruitée. Les régions viticoles du nord du pays conviennent donc parfaitement à cette variété dont la maturation s’achève fin de l’automne. Le Riesling est extrêmement exigeant en ce qui concerne le terroir (énergie), mais se montre très tolérant à l’égard du sol. Il donne des vins aux nuances très variées, en fonction de l’implantation (type de sol et microclimat). Les coteaux escarpés pierreux qui longent les cours d’eau et emmagasinent la chaleur offrent des conditions optimales.

Elevage / Saveur

Les vins de Riesling satisfont à tous les niveaux de qualité et de goûts. Ils sont élevés en partie dans des fûts en bois traditionnels. Le cépage donne naissance à des vins de table à consommer au quotidien, ainsi qu’à tout un assortiment de vins de qualité Prädikat. Les vins doux (douceur résiduelle et douceur noble) sont plus fréquents aux niveaux supérieurs de qualité. Cela dit, de nombreux vins de qualité ou Kabinett (en particulier dans les régions viticoles du nord du pays) sont également équilibrés avec une douceur discrète pour compenser l’acidité élevée. Le Riesling ‘typique’ porte une robe jaune pâle à jaune vert, son nez est dominé par la pêche ou la pomme et sa bouche dégage une acidité racée. On parle de note minérale pour les Riesling de sols schisteux. Plusieurs vins de Riesling sentent la pierre à silex et les plantes d’âge mûr présentent souvent des tonalités de pétrole intéressantes. L’acidité naturelle permet une bonne transformation en Sekt de qualité. De nombreuses entreprises viticoles produisent donc de tels Sekts à partir de Riesling. Les Beerenauslese très doux comptent parmi les vins allemands les plus vendus sur la scène internationale, au même titre que les vins de glace. Les vins de Riesling devraient être consommés au plus tôt un an après la récolte, même si beaucoup n’atteignent leur pleine maturité qu’après quelques années. La capacité de conservation des vins de qualité supérieure est quasi-illimitée.

Dégustation

Les vins de Riesling jeunes et légers peuvent être secs ou fruités, selon les goûts, et sont servis idéalement en été. Les variantes mûres conviennent mieux pour accompagner les mets. Pendant les repas, même les Riesling Spätlese quelque peu vieillis retrouvent une partie de leur jeunesse.

Les vins secs à demi-secs conviennent particulièrement bien pour des plats légers, le poisson de mer et d’eau douce cuit à l’étuvée, la viande bouillie agrémentée de sauces claires et la petite volaille domestique. Les demi-secs et autres Spätlese moelleux s’harmonisent bien avec un fromage frais ; les Spätlese fruités et doux ou les Auslese moelleux se marient parfaitement avec les desserts fruités ; et les vins Auslese très mûrs ainsi que les Beerenauslese conviennent très bien comme apéritifs pour des menus festifs.