Lire l’étiquette d’un vin allemand

L’étiquette – le certificat de naissance du vin
L’étiquette est la carte de visite du vin. Elle fournit de nombreuses informations importantes lors de l’achat.

Région, degré de maturité, variété et style de raisin, nom du producteur ou du viticulteur, garant du contenu de la bouteille… autant d’indices permettant de savoir à quoi s’attendre de la bouteille achetée dans un magasin ou au restaurant.

Exemple d’étiquette

  1. Le nom et l’adresse du domaine viticole (Weingut)
  2. Le millésime – année de récolte des raisins
  3. La variété de raisin.
  4. Le niveau de qualité du vin, indiquant le degré de maturité des raisins à la récolte.
  5. Le style du vin. Ici, un vin mi-sec. Trocken désigne un vin très sec. Les vins étiquetés CLASSIC ou SELECTION sont des vins secs. Si aucun de ces termes ne figure sur l’étiquette, attendez-vous à une certaine douceur résiduelle.
  6. La ville (+ ” er “) et le vignoble d’origine des raisins. Là, un exemple hypothétique.
  7. La région spécifiée. L’Allemagne compte treize régions viticoles.
  8. Les vins embouteillés et produits par le viticulteur ou une coopérative de viticulteurs (Winzergenossenschaft) peuvent être étiquetés Erzeugerabfüllung. Les domaines et les producteurs indépendants peuvent utiliser comme alternative le terme Gutsabfüllung. D’autres établissements viticoles et embouteilleurs sont identifiés sous le vocable Abfüller.
  9. Le numéro de contrôle de qualité indique que le vin a subi les tests chimiques et sensoriels requis pour tous les vins allemands de qualité.