Les cépages allemands

La diversité des cépages allemands est impressionnante. Elle va de A comme ‘Acolon’ à Z comme ‘Zweigelt’. Cela dit, seule une douzaine parmi les quelque 100 cépages différents suscite un vif intérêt sur le marché.

Les principaux cépages allemands sont le Riesling et le Spätburgunder. Ils représentent, à eux deux, un tiers de la superficie viticole totale, soit quelque 33.000 hectares. Le Riesling en particulier bénéficie depuis quelques années d’un certain prestige à l’échelle internationale et constitue aujourd’hui une variété à la mode.

Les conditions, en particulier climatiques, étant très diversifiées, tous les cépages ne sont pas représentés de la même façon dans toutes les régions viticoles. Dans les régions plus nordiques, c’est plutôt le Riesling qui prédomine. Dans le sud, par contre, le Burgunder et les variétés de vins rouges jouent un rôle dominant.