Le millésime 2020 s’avère de très bonne qualité en Allemagne et avec un volume de récolte estimé à 8,6 millions d’hectolitres à travers le pays, il se situe légèrement sous la moyenne en termes de rendement. Selon l’Institut du vin allemand (DWI), le temps sec et ensoleillé de la fin de l’été a permis aux vignerons de vendanger des raisins très mûrs, en parfait état. Les cépages rouges combinent couleur et grand potentiel, tandis que les premiers vins blancs encuvés sont à la fois aromatiques et très fruités.

 

De trois à quatre semaines de vendanges

 

Septembre, très ensoleillé et avec des températures dépassant souvent 25 °C, a fait rapidement augmenter le taux de sucre dans les baies, favorisant ainsi des vendanges plus hâtives et coordonnées, plusieurs cépages ayant atteint leur maturité en même temps. Le ramassage s’est pour l’essentiel déroulé tôt le matin voire la nuit, afin de rentrer au chai des baies les plus fraîches possible.

 

Dans plusieurs propriétés, la vendange a pu être complétée en trois à quatre semaines. Cela dit, certains producteurs ont choisi de laisser sur pied certaines parcelles dans le but de produire à terme les vins spéciaux de pourriture noble – Beerenauslese ou Trockenbeerenauslese –, le millésime et l’arrière-saison s’y prêtant particulièrement bien.

 

Gels tardifs en Franconie, dans Saale-Unstrut et dans la Saxe

 

Le temps chaud de la fin d’été a par ailleurs entraîné une assez forte évaporation dans les baies, causant ainsi parfois une baisse significative de rendement. Dans certaines régions, le phénomène a été exacerbé par la sécheresse, les quantités de pluies reçues par les diverses régions viticoles ayant grandement varié durant l’année. Des gelées tardives en Franconie, dans Saale-Unstrut et dans la Saxe ont elles aussi contribué à réduire les volumes récoltés.

 

De grandes variations de rendement d’une région à l’autre

 

À l’instar des conditions climatiques, les rendements à la vendange ont beaucoup varié au sein des 13 régions viticoles allemandes. Par exemple, ils ont chuté de 38 pour cent en Franconie comparativement à la moyenne décennale, alors qu’ils ont augmenté de 31 pour cent en Hessische Bergstrasse. Dans les deux plus importantes régions viticoles, la Hesse rhénane et le Palatinat, les volumes récoltés devraient se situer dans la moyenne ou légèrement au-dessus – une baisse de un pour cent et une hausse de six pour cent, respectivement. De leur côté, le pays de Bade et le Württemberg devraient enregistrer une diminution de 10 pour cent.

 

À l’échelle nationale, les estimations actuelles concernant le millésime 2020 laissent espérer un rendement avoisinant les 8,6 millions d’hectolitres, soit très près de la moyenne décennale de 8,7 millions d’hectolitres et en hausse de trois pour cent par rapport au rendement connu l’an dernier.

Estimation des volumes de récolte en Allemagne en 2020

 

      Au 08.10.2020
               2020       2020
Région viticole Ø=2010-2019        2020 % variation % variation
           hl          hl comparativement à la moyenne décennale comparativement à 2019
AHR 39.000 39.000 18 
MITTELRHEIN 28.000 31.000 11  35 
MOSELLE 736.000 813.000 10  30 
NAHE 318.000 339.000
HESSE RHÉNANE 2.469.000 2.450.000 -1   0 
PALATINAT 2.174.000 2.300.000
RHEINGAU 209.000 251.000 20  26 
HESS. BERGSTRAßE 29.000 38.000 31  46 
FRANCONIE 432.000 267.000 -38  -22 
WÜRTTEMBERG 998.000 894.000 -10 
BADE 1.221.000 1.100.000 -10  -11 
SAALE-UNSTRUT 45.000 32.000 -29  -14 
SAXE 22.000 21.000 -5  -19 
TOTAL ALLEMAGNE 8.720.000 8.575.000 -2   3 

 

______________________________________________________________

 

Source: Deutsches Weininstitut / L’Institut du vin allemand / www.germanwines.de