2010

Vendanges 2010 –
Une récolte de moindre volume, mais de belle qualité selon les vignerons allemands

Mayence, le 3 novembre 2010 – Les vignerons allemands s’attendent à connaître en 2010 leur plus modeste récolte depuis les 25 dernières années. Selon l’Institut du Vin Allemand, le volume vendangé cette année devrait être de 7 millions d’hectolitres, soit une baisse d’environ 25 % par rapport à la récolte de 2009. Dans toute l’Europe, on s’attend d’ailleurs à ce que la récolte ne soit pas supérieure aux moyennes habituelles, avec un volume prévu de 165.5 millions d’hectolitres, soit 5 % en dessous de la moyenne des 5 dernières années.
En termes de qualité, le millésime 2010 est cependant considéré comme bon. Environ un quart de la récolte de cette année aura le label de qualité “Prdikatswein”.

“Cette récolte inhabituellement faible s’explique notamment par les températures peu élevées qui ont sévi au moment du bourgeonnement et ont entrainé une faible éclosion de fruits”, explique M. Norbert Weber, président de l’Association des vignerons allemands.

De plus, des mesures particulières ont été prises pour garantir une bonne qualité à la vendange. Une sélection rigoureuse des grains ramassés a été mise en place, causant la réduction du volume de récolte. Ceci a été rendu nécessaire par le climat extrêmement frais et humide que le pays a connu au mois d’août. L’objectif était de récolter les raisons les plus sains possibles. Dans certaines régions, des tempêtes de grèles ont même sévi, détruisant une partie des plantations. “Nos vignerons ont connu une année difficile. Ils ont du faire preuve de beaucoup de patience et avoir des nerfs d’acier pour surmonter ce défi”, remarque M. Weber. “Heureusement, leur patience a été récompensée par un mois d’octobre “en or”, qui a permis aux variétés de cépages à maturation tardive, telles que le Riesling, le Silvaner et le Pinot de capter un peu plus de soleil”.

Le millésime 2010 se caractérisera par des vins moins corsés que les années précédentes. “Les vins blancs se distingueront cette année grâce à leur atouts typiques, prisés à la fois en Allemagne et à l’étranger : un fruité et une fraicheur incomparables. Les ceps ont puisé dans l’eau et le sol les nutriments nécessaires à la production d’un vin savoureux et souple. Les vins rouges ne décevront pas non plus les amateurs, puisqu’ils peuvent s’attendre pour ce millésime à des vins moelleux nobles de première qualité. Nous avons mis en fût des vins liquoreux de dessert (Trockenbeerenauslese) affichant des taux records de 250 degrés Oechsle”, souligne M. Weber. Au regard de la situation tendue liée au faible volume de récolte de cette année, il suppose que peu de vignerons prendront le risque de laisser les raisins sur pied dans le but de produire des vins de glace.

En outre, le marché connaitra probablement une petite augmentation de prix pour ce millésime, conséquence de l’approvisionnement restreint qui va en résulter. “Nous pensons que la hausse de prix sera raisonnable”, déclare Monika Reule, directrice générale de l’Institut du Vin Allemand. En effet, la concurrence féroce qui sévit sur le marché international, ainsi que la sensibilité des consommateurs au prix du vin devraient limiter fortement l’ampleur de l’augmentation. De plus, la situation du marché en France et en Espagne, pays où l’Allemagne importe de grandes quantités de vin, va devenir encore plus concurrentielle, car ces pays ont connus des récoltes relativement bonnes cette année. Maintenir la part de marché actuelle de l’Allemagne va constituer un défi de taille. On prévoit que les alignements de prix annoncés ne seront pas suffisants, dans la plupart des cas, pour compenser la faiblesse de la récolte.
Volume de vendange dans les régions vinicoles allemandes pour l’année 2010 :

 

Région vinicole
Estimation du volume de la production en 2010
Évolution depuis 2009 en %
Ahr
33 000 hl
+/- 0 %
Pays de Bade
900 000 hl
-25 %
Franconie
320 000 hl
-29 %
Hess. Bergstrasse
20 000 hl
-35 %
Mittelrhein
23 000 hl
-19 %
Moselle
675 000 hl
-17 %
Nahe
265 000 hl
-15 %
Palatinat
1 650 000 hl
-30 %
Rheingau
170 000 hl
-21 %
Rheinhessen
2 000 000 hl
-22 %
Saale-Unstrut
31 000 hl
22 %
Saxe
11 500 hl
12 %
Wurtemberg
800 000 hl
-27 %
Total
6 898 500 hl
-25 %