2008

Vins d’Allemagne:
Les vignerons annoncent un bon cru 2008

La récolte vendangée cet automne est de bonne, voire d’excellente qualité /
Comme pour le millésime 2007, la production atteint 10 millions d’hectolitre

À de très rares exceptions près, les vendanges sont à présent finies en Allemagne. Dans l’ensemble des régions vinicoles, la récolte devrait permettre d’obtenir de bons, voire de très bons vins, notamment des vins de qualité (QbA) et des vins de label (Prädikatsweine). En comparaison de l’année dernière, la proportion de QbA parmi l’ensemble de la production de 2008 devrait être légèrement plus élevée ; cependant des raisins de qualité exceptionnelle, atteignant plus de 200 degrés Oechsle, ont pu être récoltés par endroits.

À l’heure où nous écrivons, le volume total de la récolte est estimé à 10 à 10,5 millions d’hectolitres, ce qui représente une récolte similaire en quantité à celle de l’année 2007 (soit 10,3 millions d’hectolitres). Selon Monika Reule, directrice générale de l’Institut Allemand du Vin de Mayence, “avec des ventes en croissance sur le marché domestique et à l’étranger, la qualité et la quantité du millésime 2008 devrait satisfaire pleinement aux besoins du marché”.

Globalement, les vignerons allemands sont plus que satisfaits de ce nouveau cru. “Cette année, les amateurs de vin peuvent s’attendre à déguster des vins blancs légers et vifs, dotés d’une touche d’acidité fraîche et fruitée – soit tout à fait le type de vin qui est très prisé à l’heure actuelle” dit Madame Reule. “Les vins rouges sont également prometteurs et riches en couleurs.”

Pourtant, les vignerons ont du faire face à des conditions climatiques capricieuses cet automne. En effet, après de belles conditions estivales, combinant de manière appréciable pluie et ensoleillement, les températures relativement fraîches et des périodes de précipitations au mois de septembre ont freiné le processus de maturation. Les variétés à maturation tardive, tels que le Silvaner, le Riesling et le Spätburgunder, ont quant à eux profité de beaux épisodes ensoleillés un peu plus tard dans l’automne. Ils ont ainsi pu développer les arômes particuliers et chers à chacun de ces cépages. Il reste enfin à voir si ce beau millésime 2008 sera couronné par un cru intéressant de vins de glace.