Le 1er mars 2022 – Les exportations de vin allemand ont augmenté, l’an dernier. Selon l’Institut du vin allemand (DWI), la valeur des vins exportés a atteint 357 millions d’euros en 2021. Il s’agit d’un sommet en un peu plus  de vingt ans – en 2010, ces exportations s’étaient élevées à 355 millions d’euros.

 

Comparativement à l’an dernier, les exportations de vin allemand ont ainsi augmenté en valeur de 29 pour cent, alors qu’en volume, elles sont en hausse de 27 pour cent pour s’établir à 1,2 million d’hectolitres. « Il faut considérer cette hausse à l’export dans le contexte d’un relâchement partiel des mesures sanitaires au sein de plusieurs marchés cibles. Il faut également avoir à l’esprit que la pandémie a modifié le comportement des consommateurs. Par ailleurs, depuis la fin en mars 2021 des droits compensatoires imposés par les États-Unis, les stocks là-bas ont dû être reconstitués », souligne Monika Reule, directrice générale du DWI.

 

En 2021, de fait, le plus important client de l’Allemagne, les États-Unis, a augmenté son volume de commandes. Ainsi les exportations de vin allemand vers ce pays ont-elles crû de 11 pour cent, pour atteindre 171 000 hectolitres ; en valeur, les exportations se sont élevées à 65 millions d’euros, en hausse de 24 pour cent.

De fortes augmentations en valeur grâce aux vins haut de gamme

 

Les exportateurs de vin allemand ont également connu de fortes hausses de leurs ventes en Grande-Bretagne, avec une augmentation en valeur de 62 pour cent pour un total s’élevant à 23 millions d’euros. La demande plus forte pour les vins haut de gamme et les nombreux nouveaux référencements, notamment dans les boutiques spécialisées, expliquent ce succès. En volume, les exportations ont crû de 17 pour cent et totalisent désormais 89 000 hectolitres.

 

Le même constat positif s’observe en Norvège, en Suède, en Finlande et au Danemark, avec des hausses de 15 pour cent en valeur et 12 pour cent en volume. Si bien que globalement, la Scandinavie accapare aujourd’hui près du cinquième des exportations totales de vin allemand, tant en valeur qu’en volume.

 

Des vins allemands de plus en plus appréciés

 

C’est en Chine que le prix moyen par bouteille de vin allemand est le plus élevé parmi les 10 plus importants pays importateurs. À 5,19 euros le litre, ce prix moyen en sol chinois dépasse de beaucoup le prix moyen des exportations pour toute l’Europe, qui s’établit à 2,95 euros le litre. La valeur totale des exportations de vin allemand vers la Chine s’est élevée à 19 millions d’euros en 2021, une augmentation de 15 pour cent par rapport à l’année précédente.

 

Étant donné que les vins allemands ne cessent de voir leur réputation s’améliorer au sein de plusieurs importants marchés d’exportation, cette tendance à la hausse devrait se maintenir cette année, selon la directrice générale du DWI, Monika Reule.

Du côté de la Russie, et bien que les exportations aient très bien progressé là-bas au cours des cinq dernières années, il y a tout lieu de croire que la crise en Ukraine viendra stopper temporairement cette croissance. Depuis 2017, le volume des exportations vers la Russie est passé de 9 000 hectolitres à 30 000 hectolitres, tandis qu’en valeur, les ventes ont progressé de deux millions d’euros à sept millions d’euros, aujourd’hui. La Russie est ainsi passée du 23e au 15e rang, parmi les principaux pays importateurs de vin allemand dans le monde.