30 juillet 2018 – Après un printemps doux et une première moitié d’été très ensoleillée, les vendanges commenceront plus tôt qu’à l’accoutumée, en Allemagne, cette année. Déjà, les premiers raisins pour le jeune vin
« Federweißer » seront ramassés en Hesse rhénane dès le 6 août, un record.

 

Jusqu’ici, le début de vendange le plus hâtif avait été enregistré un 8 août – en 2007, 2011 et 2014.

 

Les vignerons des 13 régions viticoles allemandes – de Saale-Unstrut jusqu’au pays de Bade – ont bien constaté ce mûrissement précoce des raisins, en cette année 2018. Ainsi, la vendange des raisins « Federweißer », en Hesse rhénane et dans le Palatinat par exemple, s’amorcera dès le début du mois d’août (vidéo).

 

Cette situation inusitée s’explique par le débourrement rapide, gracieuseté d’un printemps anormalement doux – avril 2018 s’inscrivant comme le mois d’avril le plus chaud qu’ait jamais connu l’Allemagne. Par la suite, durant l’été, les températures élevées et les longues heures d’ensoleillement ont accéléré le développement des baies. Dans certaines régions, la croissance des vignes est en ce moment trois semaines en avance par rapport à la moyenne à long terme. Jusqu’ici, par ailleurs, les vignes plus âgées se sont bien accommodées de la sécheresse prolongée. Comme on sait, les racines de ces dernières plongent jusqu’à 12 mètres dans le sol, puisant ainsi leur eau dans le sous-sol, chose que ne peuvent faire les plus jeunes vignes, d’ailleurs en partie irriguées pour cette raison.

 

Le millésime 2018 augure donc pour le mieux, avec des raisins en excellente santé, bien mûrs et en quantité suffisante. Cela dit, la vendange principale ne commencera qu’à la fin août et se poursuivra en septembre, si bien que tout peut encore arriver, la qualité d’un millésime étant largement déterminée par les conditions météo prévalant durant la récolte. De leur côté, les vignerons espèrent quelques pluies estivales dans les prochaines semaines, puis une arrière-saison sèche et ensoleillée pendant les vendanges. Chose certaine, voilà qui créerait des conditions idéales pour un millésime 2018 savoureux et tout à fait mûr. Les pronostics sont particulièrement favorables pour les cépages rouges, auxquels le temps chaud et ensoleillé actuel a le plus bénéficié.