Le 23 août, les premiers fruits du précoce cépage Solaris ont été ramassés dans la région allemande de la Hesse rhénane, leur titre atteignant presque 70 degrés Oeschle. Des domaines viticoles du Palatinat ont également confirmé avoir entamé la production de « vin nouveau », toujours selon l’Institut du vin allemand (DWI).

 

Pour autant, la vendange principale en Allemagne ne commencera pas avant la mi-septembre, la maturité des raisins étant en retard d’un bon deux semaines par rapport à la moyenne des dix dernières années. On s’attend donc à une récolte davantage en ligne avec la production observée dans les années 1980.

 

2021, une année difficile

 

Dans l’ensemble, le millésime 2021 aura présenté son lot de défis aux vignerons. Tout a commencé par un printemps humide et frais ayant engendré un débourrement tardif et, par conséquent, des gelées tardives dommageables dans le pays de Bade et le Württemberg. Puis, les vignes ont tellement poussé en juin que les vignerons ont peiné à rabattre le feuillage et palisser les vignes. Heureusement, la floraison relativement tardive a laissé entrevoir une nouaison prometteuse.

 

Autre défi à surmonter, les pluies abondantes, certes bienvenues pour régénérer les nappes souterraines mais problématiques quant à la santé de la plante elle-même. Le temps exceptionnellement humide a en effet causé la formation de mildiou, réduisant ainsi le futur rendement. Cette menace aura sévi dans toutes les régions viticoles de l’Allemagne.

 

Des vignobles endommagés dans la vallée de l’Ahr

 

Les pluies diluviennes qui ont fait déborder l’Ahr en juillet ont non seulement détruit quantité de caves et de domaines sur ses rives, elles ont aussi entraîné la destruction d’environ dix pour cent des 563 hectares de vignes que compte la région. Les vignerons locaux n’en sont pas moins sûrs de produire un bon millésime 2021 à partir des vignes non touchées – en bonne partie grâce à la solidarité manifestée par toute l’industrie viticole.

 

La vendange principale dans les régions allemandes devrait commencer autour de la mi-septembre. Dans les secteurs où le riesling est dominant, on évoque plutôt la fin de septembre. 

 

Alors que s’amorce la phase finale de mûrissement, c’est le temps qui déterminera la qualité ultime du millésime. Idéalement, on souhaite un temps le plus sec possible, suivi d’un long été indien.

 

Ces conditions réunies, le millésime 2021 s’avèrera à coup sûr d’excellente qualité.