Le 18 novembre 2020 – Le vin chaud, surtout celui élaboré par des vignerons du cru, est de plus en plus populaire. Cette boisson chaude épicée, qu’on appelle là-bas Glühwein, se prête particulièrement bien aux réjouissances menant jusqu’à Noël.

 

Les vins chauds allemands sont en vogue non seulement sur place, mais aussi partout dans le monde. Tout comme leurs équivalents à base de vin rouge, qui sont les plus populaires, les vins chauds blancs et rosés ont aussi vu leur notoriété grimper en 2019.

 

Cette réalité est d’ailleurs soulignée dans la toute nouvelle application Deutsche Weine de l’Institut du vin allemand (DWI), disponible sur Apple Store ainsi que Google Play Store – bien qu’uniquement en allemand pour l’instant. On y trouve plein d’informations intéressantes sur le Glühwein – y compris chez quels vignerons en trouver. Vous pouvez aussi sélectionner l’onglet « Produits » à gauche puis entrer « Vin chaud » pour accéder à la base de données du DWI, qui vous dirigera vers les producteurs concernés.

 

Conseils : le choix du vin et la préparation

 

Qu’on fasse un assemblage ou qu’on ne privilégie qu’un seul cépage, il ne faut pas lésiner sur la qualité du vin de base : les cépages Pinot noir, Dornfelder ou encore Regent se prêtent bien à l’élaboration du Glühwein classique.

 

Glühwein ou Winzerglühwein ?

 

La mention « Winzerglühwein » désigne un vin chaud préparé spécifiquement à partir des vins d’une même exploitation. L’indication « Deutscher Glühwein » fait de son côté référence à tout vin chaud produit à partir de vins allemands en général.

 

La législation viticole allemande définit le vin chaud comme étant « une boisson aromatisée contenant du vin » faite exclusivement à partir de vin rouge ou blanc, puis édulcorée et épicée. L’ajout d’alcool est interdit, tout comme celui d’eau ou de colorant. La teneur en alcool doit être comprise entre 7 % et 14,5 % par volume.

 

Comment préparer votre propre vin chaud

 

Prenez un litre de vin rouge local, ajoutez-y du sucre ou du miel au goût, des tranches de citron ou d’orange idéalement bio (non traités), quatre clous de girofle et un bâton de cannelle ; l’ajout de morceaux de pomme viendra affiner le goût. Si vous utilisez à la base un vin sucré ou demi-sec, ajoutez moins de sucre. Si vous préparez plutôt un vin chaud blanc, remplacez les clous de girofle par de l’anis étoilé.

 

Chauffez lentement à feu moyen en évitant l’ébullition, qui détruirait les délicats arômes fruités et accentuerait l’amertume. Laissez macérer au moins quelques heures, voire toute une nuit, afin que les arômes se diffusent pleinement. Avant de servir, retirez les épices et réchauffez, mais pas trop.

 

Santé !