23 mars 2021 – « La culture du vin en Allemagne » a été inscrite le 19 mars dernier au registre national des héritages culturels immatériels, sur la recommandation du comité d’experts de la Commission allemande pour l’UNESCO et dans le cadre de la conférence des ministres de la Culture.

 

L’inscription résulte de la candidature soumise en octobre 2019 par l’Académie du vin allemand (DWA) auprès du secrétariat responsable du Patrimoine mondial dans le Rhénanie-Palatinat, placé sous la férule du ministre de la Science, de l’Enseignement supérieur et de la Culture. 

 

Le comité d’experts reconnaît ainsi la culture du vin en Allemagne comme étant le berceau de traditions à la fois ouvertes, dynamiques et modulables, toutes fermement ancrées dans la société. L’analyse a également révélé que la culture du vin, en Allemagne, faisait aussi écho à divers aspects sociaux ainsi qu’à des enjeux liés à la langue, aux métiers et aux paysages culturels, en plus d’inclure d’innombrables festivals et coutumes. Cette culture façonne le rythme de vie d’un grand nombre de personnes, contribuant ainsi au dynamisme de l’identité locale, particulièrement dans les régions viticoles

 

La préservation du vin en tant que bien culturel

 

« Cette nouvelle nous réjouit au plus haut point, et elle a aussi été chaleureusement accueillie par tous ceux qui soutiennent comme nous la culture viticole en Allemagne », a déclaré Monika Reule, directrice générale de la DWA. « La décision du comité rend hommage aux gens qui travaillent fort pour rendre possible cette culture du vin et la faire avancer. Nous sommes persuadés qu’avec cette inscription au registre national de l’héritage culturel immatériel, les efforts déployés pour que notre vin et ses paysages demeurent des atouts culturels gagneront en notoriété et seront encore plus largement appréciés. »

 

Dès le début, la candidature de la DWA a été appuyée par l’État de Rhénanie-Palatinat et son ministère de l’Économie, du Transport, de l’Agriculture et de la Viticulture, de concert avec le ministère de la Science, de l’Enseignement supérieur et de la Culture. Par ailleurs, l’Académie du vin allemand se montre particulièrement reconnaissante à l’égard de tous ceux et celles activement engagés dans le façonnement de cette culture viticole à la grandeur du pays, de souligner Monika Reule. Cette large adhésion aura sûrement grandement contribué au succès rencontré par la candidature de l’Académie.