La 70e Reine du vin allemand s’appelle Carolin Klöckner, et elle envoie ses salutations depuis Vaihingen, près de Stuttgart, dans le Württemberg. Se joignent à elle pour régner sur le vin allemand les princesses Klara Zehnder, de Franconie, en Bavière, et Inga Storck, du Palatinat.

 

Sous les bruyantes acclamations de partisans venus exprès pour l’événement, Carolin Klöckner a fièrement accepté sa nouvelle couronne ainsi que les félicitations de toutes parts. L’étudiante de 23 ans en agronomie

à l’université Hohenheim a brillé par ses connaissances et son engagement au cours des rondes préliminaires, et elle a été tout aussi impressionnante lors de la palpitante finale. Sa performance a conquis les quelque 800 spectateurs présents de même que les experts du jury réunis à la salle des fêtes de Neustadt/Weinstraße. À titre de 70e Reine du vin allemand, elle effectuera pour le compte de l’Institut du vin allemand (DWI) plus de 200 mandats en tant qu’ambassadrice du vin allemand (Instagram), tant en Allemagne qu’ailleurs dans le monde.

 

« C’est fantastique, tout simplement incroyable », a déclaré, très émue, la nouvelle reine peu après son élection. « J’ai encore de la difficulté à réaliser ce qui m’arrive », a-t-elle ajouté, incrédule, les yeux mouillés. La nouvelle reine s’est dite très enthousiaste à l’idée « de faire d’innombrables voyages dans le plus de pays possible afin de promouvoir le vin allemand ».

 

Lors du concours, lequel était retransmis en direct sur SWR Fernsehen, Carolin Klöckner a eu le dessus sur cinq autres candidates et elle a brillé comme elle l’avait fait la semaine précédente, alors qu’elle avait décroché une place en finale.

 

Après plusieurs épreuves, les six jeunes spécialistes du vin ont montré leurs talents en analyse sensorielle, en art oratoire et en communication. Leur première tâche : commenter leur propre document de présentation et passer à travers une série de dégustations à l’aveugle. A suivi un jeu-questionnaire au cours duquel elles devaient deviner les préférences et habitudes en matière de vin de gens sélectionnés au hasard, dans la rue.

 

Princesse ou reine ?

 

Une fois que le jury eut réduit les finalistes à trois personnes, la grande question devenait : qui allait devenir la souveraine ?

 

Les concurrentes toujours en lice ont d’abord dû, entre autres, prononcer une allocution spontanée en intégrant à celle-ci des termes viticoles qu’elles ne connaissaient pas avant de monter sur scène. Autre défi, chacune devait discourir pendant une minute à partir d’une simple photo.

 

Le charme et le calme naturel dont a fait preuve Carolin Klöckner lui ont permis de l’emporter. Le plus grand titre de la royauté viticole allemande retourne donc dans le Württemberg, où Helga Drauz (Heilbronn) avait remporté cet honneur la dernière fois en 1986/1987.

De leur côté, Klara Zehnder de Franken (Franconie) en Bavière et Inga Storck, du Palatinat, ont accepté la couronne princière avec « une énorme fierté ».
« Nous avons tellement hâte d’accomplir tout ce que l’on attend de nous », ont-elles déclaré.

 

Source : https://www.germanwines.de/press/pressrelease/details/news/detail/News/carolin-kloeckner-elected-70th-german-wine-queen/