Le 30 septembre 2019 – La 71e Reine du vin allemand a été couronnée le vendredi 27 septembre à Neustadt, en Rhénanie-Palatinat. Angelina Vogt est née et a grandi dans le pays de Bade. Elle s’était toutefois inscrite au concours en tant que résidante de la Nahe, où elle habite actuellement. Julia Sophie Böcklen, du Württemberg, et Carolin Hillenbrand, de Bergstrasse Hesse, complètent ce trio de majestés 2019/2020 qui rempliront un rôle officiel respectivement en tant que reine et princesses du vin allemand.

 

Au terme d’une passionnante émission télédiffusée en direct, la directrice générale de l’Institut du vin allemand (DWI), Monika Reule, a transmis vers 22 h 20 la décision du jury de plus de 70 membres réunis dans le complexe Saalbau de Neustadt. Sous les applaudissements et les encouragements nourris des quelque 800 spectateurs, les trois nouvelles majestés du vin, tout sourire devant les nombreuses caméras, ont été couronnées par leurs prédécesseures. La semaine précédant le concours, les nouvelles élues s’étaient distinguées par leurs connaissances, leur personnalité et leur éloquence.

 

« Je suis fière et tellement heureuse, même si j’ai encore peine à y croire », a confié la nouvelle reine tout juste proclamée immédiatement après son élection, laquelle a été diffusée sur le réseau SWR ainsi qu’en direct sur Internet. Après seulement deux ans, la plus haute couronne viticole allemande retourne donc dans la Nahe.

 

Angelina Vogt, Julia Sophie Böcklen et Carolin Hillenbrand se sont imposées parmi le contingent de six finalistes sélectionné par le jury au terme des épreuves préliminaires de samedi dernier (21 septembre). Les six jeunes spécialistes du vin avaient alors montré leurs talents en analyse sensorielle, en art oratoire et en communication. Elles avaient en outre commenté leur propre film de présentation, prononcé un discours de bienvenue et brillé dans le cadre de jeux-questionnaires ainsi que d’une dégustation à l’aveugle.

 

Reine ou princesse ?

 

Une fois que le jury eut réduit les finalistes à trois personnes, la grande question devenait : qui allait devenir la souveraine ?

 

Les trois meilleures candidates ont dû convaincre le jury à l’aide d’une allocution personnelle, conçue à partir d’une phrase mélodique tirée de leur chanson favorite.

 

Angelina Vogt s’est démarquée par son authenticité et son assurance, le tout empreint de beaucoup d’émotion.

 

« Angelina Vogt a séduit le jury par ses compétences, son esprit vif et son sens de l’humour », a déclaré Hans Joachim Fuchtel, secrétaire d’État parlementaire au ministère fédéral de l’Agriculture et de l’Alimentation et membre du jury.  « Je félicite Mme Vogt ainsi que les deux princesses élues à ses côtés au nom de la ministre fédérale Julia Klöckner. Elles auront toutes trois un rôle formidable à jouer, très important, avec beaucoup de responsabilités », a ajouté M. Fuchtel.

 

Durant les 12 prochains mois, la reine Angelina Vogt et les deux princesses auront plus de 200 rendez-vous à respecter, au pays même comme à l’étranger, à titre d’ambassadrices du vin allemand pour le compte du DWI.